Déterminer l'âge d'un pneu

Le caoutchouc du pneu, même lorsque ce dernier n'est pas utilisé, a une tendance naturelle à se durcir au fil du temps et à perdre en qualité d'adhérence, avec l'apparition de fines craquelures : il est donc impératif de savoir déterminer l'âge d'un pneu dès son achat.

La relation privilégiée entre Allopneus.com et les manufacturiers vous garantie des pneus directement sortis d'usine. La qualité des pneumatiques est certifiée au même titre que chez les revendeurs physiques.

Allopneus, des pneus de qualité

1 - Quelle est la durée de vie normale d'un pneu ?

Les manufacturiers estiment que la durée de vie habituelle d'un pneu est comprise entre cinq et dix ans au maximum. Ce chiffre va évidemment varier en fonction des conditions d'utilisation ou de stockage du pneu (environnement plus ou moins humide, amplitude thermique...). Au-delà du cap des cinq ans, pensez à faire vérifier l'ensemble de vos pneus par un professionnel agréé au moins une fois par an. Au dixième anniversaire, il sera fortement nécessaire de procéder au remplacement du pneumatique sans se poser de question.

Bien évidemment le changement d'un pneu se fait davantage sur son état (lorsque sa limite légale d'usure, crevaison.) que sur son âge.

2 - Où voir l'âge d'un pneu ?

Les pneus modernes présentent sur leur flanc plusieurs mentions obligatoires. Outre le nom du fabricant et la taille du modèle, sur la quasi-totalité des pneus on retrouve la mention « DOT » (Department of Transportation). Les quatre chiffres suivant ces trois lettres correspondent à la date de fabrication du pneu. Les deux premiers, allant de 01 à 52, indiquent la semaine au cours de laquelle le pneu a été produit, tandis que les deux derniers font référence à l'année. Le numéro "1306" informe ainsi l'utilisateur que le pneu a été conçu la treizième semaine de l'année 2006.

3 - Les dangers d'un pneu trop âgé

Avec le temps, la gomme du pneu se durcit, se dessèche et se fissure, ce qui peut finir par représenter un véritable danger lors de la conduite. La gomme dure adhère moins facilement à la route, notamment lorsque cette dernière est mouillée. Les microfissures vont également entraîner une multiplication des problèmes de perte de pression. La gomme étant plus dure, elle tend à s'user moins vite, ce qui peut induire le conducteur en erreur sur l'état réel de ses pneumatiques. En cas de doute, il est conseillé de les faire examiner par un professionnel. »

Changer mes pneus